11/06/2012 02:11:11
Mondial 2014. Les Lions indomptables mordent la poussire devant la Libye
La défaite de la honte ! Le Cameroun s’est fait surprendre hier 10 juin, lors de son déplacement à Sfax, en Tunisie, où l’équipe affrontait les Chevaliers de la Méditerranée  (2-1) dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Lions indomptables à Metz

La défaite de la honte ! Le Cameroun s’est fait surprendre hier 10 juin, lors de son déplacement à Sfax, en Tunisie, où l’équipe affrontait les Chevaliers de la Méditerranée  (2-1) dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Les Lions étaient pourtant prévenus. La Libye est tout sauf un enfant de chœur. L’équipe qui se remet d’une violente guerre civile n’a pas participé à la Coupe d’Afrique des nations 2012 par hasard. Bien au contraire, pour panser les plaies de cette révolution, les Chevaliers de la Méditerranée ont promis au peuple de tout donner pour tourner cette triste page de leur histoire en obtenant leur tout premier sésame au Mondial 2014. Promesse qui tend à se réaliser au fil des rencontres.

Au lendemain du match nul (0-0) face aux Eperviers du Togo le 02 juin dernier, la Libye est venu à bout des Lions sur le score de 2-1. Une victoire qui ne devrait pas surprendre ceux des amateurs du football qui connaissent bien cette équipe solidement regroupée en défense et très offensive.

Le match se jouait pourtant sur terrain neutre, pour des raisons d’insécurité en Libye. Mais cela n’a pas perturbé les Libyens qui ont ouvert le score à la 8e minute. Sur un coup de pied arrêté tiré de la gauche vers la droite, Ahmed Zouay, libre de tout marquage, réussit d’un coup de tête au deuxième poteau, à clouer Idriss Carlos Kameni. Coup de tonnerre dans le camp camerounais. La Libye annonce des couleurs. Suffisant pour requinquer Nicolas Nkoulou et Aurélien Chedjou qui peinent à trouver leurs marques dans ce match. Les Lions indomptables vont donc vite réagir.

Réponse du berger à la bergère ? A la 16e minute, le gardien de but Libyen, Mohamed Nashnush, jusque là irréprochable, se saisit du ballon en-dehors de la surface de réparation. L’arbitre central, l’Erythréen Maeruf Kherseed siffle un coup franc. Comme ce fût le cas face à la Rd Congo, Eric Choupo-Monting prend ses responsabilités ; l’attaquant de Mayence va profiter des failles dans le mur libyen pour envoyer le cuir au ras du sol. (1-1) Le Cameroun peut souffler mais la suite de la rencontre est une vraie chimère ; une copie conforme de la confrontation de la première journée : un jeu brouillon, sans relief et insipide que le onze entrant a servi au public. Parmi les insuffisances de cette équipe en pleine reconstruction, le milieu de terrain qui a parfois manqué d’audace et de fluidité.

Exclusivement défensif ce compartiment n’a pu aider l’attaque. Alexandre Song, courroie de transmission entre l’attaque et la défense a certes donné l’impression d’être serein en début de match, mais n’a pas donné à voir cette explosivité qu’on lui connait, préférant passer la main à Landry Nguemo. En défense, Georges Constant Mandjeck a été décevant sur son couloir droit, un peu à l’image de Vincent Aboubakar qui n’a pas pesé sur la défense libyenne. Idem pour Edgar Salli, transparent. Trop sûr d’eux, les Camerounais vont bon an mal an, tenter de faire la différence. Mais les Libyens se jouent d’eux en doublant la mise dans les arrêts de jeu via Ahmed Osman (93e).  

Emmanuel Adebayor

Bonne opération par contre pour la République démocratique du Congo (Rdc). Opposés aux Eperviers du Togo, les hommes de Claude Leroy, pourtant en infériorité numérique dès la 39e minute de jeu après l’exclusion de Milambo Mutamba, se sont imposés sur le score de 2-0. Trésor Mputu (23e) a ouvert le score pour les locaux, avant que le buteur d'Anderlecht Dieumerci Mbokani (81e) ne donne plus d’ampleur au résultat final sur penalty (81e). Battus à Yaoundé la semaine passée, les léopards ont produit du beau jeu devant son public du stade des Martyrs. De quoi assurer l’essentiel face à des Eperviers toujours privés d'Emmanuel Adebayor, qui n'a pas répondu à l'appel de son sélectionneur, Didier Six. Prochaine étape pour les Congolais dans ce groupe I, fin mars face à la Libye, à une date et sur une pelouse restant à déterminer.

Pour l’heure, l’équipe du Cameroun (3e dans le groupe I), devra vite se remettre de ce coup du sort. Le 16 juin, les poulains de Denis Lavagne reçoivent la Guinée-Bissau en deuxième tour retour des éliminatoires pour la Can 2013. A l’aller, les Camerounais avaient pris le dessus sur les Chacals. L’histoire va-t-elle se répéter ? Just wait.

Christian TCHAPMI

Classement du groupe I

Equipes           J    G    N    D    B    C    Diff.    Pts
1. Libye           2    1    1    0    3    2    +1    4
2. RDC            2    1    0    1    2    1    +1    3
3. Cameroun      2    1      0       1    2     2       0    3
4. Togo            2    0    1    1    1    3    -2    1
J : joués ; G : gagnés ; N : nuls ; D : défaites ; B : buts marqués ; C : encaissés ; Diff. : Différence de buts ; Pts : points


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE