07/09/2009 15:52:34
La Tunisie garde ses distances
En ramenant un point de son déplacement au Nigeria (2-2) après avoir été menée deux fois au score, la Tunisie prend une option en vue de la qualification pour la Coupe du monde. Compte-rendu d’une rencontre qui a tenu toutes ses promesses.
Patrick Juillard
Football365.fr / FootSud
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La rencontre était présentée comme la finale du groupe B : elle n’a pas déçu. Le Nigeria et la Tunisie ont livré un match extrêmement intense cet après-midi à Abuja. D’entrée, les Super Eagles mettaient la pression sur leurs visiteurs. Ils allaient frapper les premiers : Peter Odemwingie, très en jambes, s’enfonçait sur le flanc gauche de la défense tunisienne. A la sortie de sa chevauchée, le joueur du Lokomotiv Moscou plaçait une superbe frappe du gauche hors de portée de Matlouthi (23ème, 1-0).

La réplique tunisienne ne se faisait pas attendre : deux minutes plus tard, Nabil Taïder, sur une bonne remise de Ben Saada dos au but, trompait Enyeama d’une terrible reprise du gauche des 25 mètres (25ème, 1-1). Sur la lancée de cette égalisation, les hommes de Coelho desserraient l’étreinte. Compacts et bien organisés, leur pressing incessant dans l’entrejeu gênait la construction du jeu adverse. Un peu seul à la baguette, Odemwingie peinait à créer des décalages.

Après la pause, les Nigérians revenaient sur la pelouse avec de meilleures intentions. Un cran plus bas, les Aigles subissaient quelques situations délicates : deux bons centres d’Odemwingie trouvaient les têtes d’Obi Mikel (51ème) et Eneramo (57ème), tout juste entré en jeu. Les Tunisiens restaient menaçants, mais les frappes de Darragi (65ème) et Ben Saada (66ème) ne trouvaient pas le cadre. Sur un contre rondement menés, Jemaa allait défier Enyeama. La bonne sortie du portier nigérian contraignait l’attaquant à s’excentrer. Le Sang et Or manquait la cible (68ème).

Les Super Eagles allaient encore passer près de la catastrophe une minute plus tard, quand Taiwo perdait les pédales et trouvait la transversale de son propre gardien (69ème). Après cette bonne séquence tunisienne, les Super Eagles tentaient de se remettre en selle. Haggui détournait en corner une frappe puissante d’Eneramo (74ème). Le travail de sape du puissant avant-centre espérantiste payait, à la réception d’un centre rasant d’Obinna, également rentré (80ème, 2-1).

On se disait que le coaching d’Amodu avait été payant, et que les Tunisiens ne s’en remettraient pas. On avait tort : à l’ultime minute du temps réglementaire, les hommes de Coelho répliquaient, grâce à un autre Espérantiste, Oussama Darragi. Bien lancé dans le dos de la défense, le grand espoir trompait Enyeama dans un angle fermé (90ème, 2-2). Héroïques, les Aigles de Carthage voient leur quatrième Coupe du monde consécutive se rapprocher. Ils comptent toujours deux points d'avance sur des Super Eagles qui n’ont définitivement plus leurs destin entre leurs pieds.

La composition des équipes :
Nigeria:
Enyeama - Taiwo, Yobo, Adeleye, Adefemi – Olofinjana (Eneramo, 57ème), Obi Mikel, Kalu Uche - Odemwingie - Ike Uche (Obinna, 65ème), Obasi (Kanu, 65ème).
Tunisie : Mathlouthi -  Souissi, Ghezal, Haggui, Mikari – Ragued, Korbi (Mrabet, 60ème), Taïder (Felhi, 77ème), Ben Saada – Darragi – Jemaa.

 

Patrick Juillard

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE