21/09/2009 14:33:49
PLAINTE - Le cas Semenya devant l'Onu
La ministre sud-africaine des Femmes et des Enfants a déposé une plainte auprès des Nations Unies concernant la façon dont a été traité le dossier de Caster Semenya.
Le Quotidien
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La ministre sud-africaine des Femmes et des Enfants a déposé une plainte auprès des Nations Unies concernant la façon dont a été traité le dossier de Caster Semenya.

ImagePour Noluthando Mayende-Sibiya, c’en est trop. Scandalisée par la façon dont a été traité le cas Se­menya, la ministre sud-africaine des Femmes et des Enfants a décidé de déposer une plainte au­près des Na­tions-Unies. Selon la responsable, la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf) aurait fait preuve d’une «né­gligence flagrante» en­vers la «dignité humaine» de Se­men­ya. Dépo­sée lun­di, cette plainte de­mande à l’Ins­titut en charge de la promotion de la femme de l’Onu d’enquêter sur ce dossier.
Alors que l’Iaaf n’a toujours pas communiqué sur les résultats des tests de fé­mi­nité réalisés sur la championne du monde du 800 m, le quotidien australien Sydney Morning Herald révélait vendredi que Caster Semenya serait hermaphrodite. La jeune athlète n’aurait pas d’ovaires mais des testicules internes produisant de la testostérone. Des allégations qui n’ont pas vraiment plu aux responsables sud-africains. D’autant plus que si elles s’avéraient fondées, Caster Semenya pour­rait être exclue des pro­chaines compétitions féminines. «Je pense que ça serait la troisième guerre mondiale. Nous irons jus­qu’aux plus hauts ni-veaux pour contester une telle décision», a ainsi dé­claré Ma­khen­kesi Stofi­le, ministre des Sports sud-africain. «Ce serait totalement injuste».

lesdessousdusport.fr

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE