18/09/2012 01:21:17
Brassard. Le retour la source pollue
La gestion du capitanat, mal négociée, risque de relancer la crise. Une chose est sûre et certaine : Nicolas Nkoulou ne portera pas le brassard de capitaine à la prochaine sortie des Lions indomptables.
La nouvelle expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Nicolas Nkoulou

La gestion du capitanat, mal négociée, risque de relancer la crise.

Une chose est sûre et certaine : Nicolas Nkoulou ne portera pas le brassard de capitaine à la prochaine sortie des Lions indomptables.


Jean Paul Akono, l’entraîneur national par intérim, n’est pas passé par quatre chemins pour signifier son intention de reprendre le brassard remis au défenseur de l’Olympique de Marseille pas plus tard que le 5 septembre dernier à Dakar, à la veille du match du 8 septembre contre les Requins bleus du Cap vert. «Je pense que le brassard doit toujours revenir à un ancien qui est sur le terrain et qui est titulaire», a déclaré le directeur technique national adjoint de football du Cameroun, devenu sapeur pompier à la tête des Lions indomptables. Un profil qui ne sied pas à Nicolas Nkoulou qui, à 22 ans seulement, n’est dans la tanière que depuis 2008.

Et même si l’ancien Monégasque, en quatre ans, a pu conquérir sa place dans la sélection, il semblait peu mûr pour la charge. Lui qui, de sa posture de vice capitaine, a ravi la vedette au doyen Kameni, reprenant un brassard polémique retiré à Samuel Eto’o, en froid avec la Fédération. Dans un contexte marqué par le retour de Rigobert Song, prédécesseur d’Eto’o au capitanat, et qui n’a pas géré, en son temps, le «crime de lèse-majesté» commis contre lui par Paul Le Guen. Ce qui a été à l’origine du mauvais climat qui a eu raison de la participation du Cameroun au mondial 2010.

Magnan qui a été nommé team manager des Lions indomptables dans ce contexte de tensions entre Eto’o et la Fécafoot, avait une mission secrète et officieuse, du moins, au sens de la Fécafoot, de contrer l’hyper pouvoir du capitaine. Si l’on en croit ce haut responsable de la fédération, qui maladroitement, dans une discussion, a laissé entendre cette longue nuit de janvier à l’hôtel Mont Fébé, qu’«il (Eto’o) a arraché le brassard de Rigobert Song ; il va maintenant le retrouver sur son chemin». Et des sources impliquent l’ex capitaine dans le coup d’Etat contre son successeur.

Alors que cette page du brassard mal transmis tendait à être définitivement tournée, Denis Lavagne qui était à la fin de son séjour, a remis ça. N’eut été l’arrivée de Jean Paul Akono, Nicolas Nkoulou devrait ainsi être le porte-parole d’une sélection ayant en son sein (au cas où Eto’o finissait par revenir en sélection), le plus prolifique des buteurs de l’équipe nationale, et même de la Can, figure emblématique du football camerounais. Une image que le joueur le plus controversé de l’équipe nationale, a bâtie au fil de ses 14 années passées dans l’équipe nationale. Mais l’intervention du nouveau coach devrait consister à créer un climat de sérénité plutôt que de relancer à son tour la guerre. En assignant au capitaine le simple rôle d’«un ancien qui a un peu le respect des autres, qui peut valablement être la courroie ou alors le relais entre les joueurs et le staff technique, ou encore entre les joueurs et les dirigeants», Akono banalise ainsi le problème de capitanat qui, selon lui, «n’a pas du tout été à la base des problèmes à l’équipe nationale». Mais il ne faut pas se voiler les yeux que ça a été le problème de trop, qui tend à ressurgir.

Il va falloir éviter de frustrer Nkoulou qui peut avoir naïvement accepté de jouer le jeu, ou même en toute connaissance de cause, mais qui de toutes les façons, a agi en responsable et en patriote sous le drapeau. Par ailleurs, il faudra éviter de froisser un Alexandre Song qui a déjà été en froid avec Samuel Eto’o. Ce dernier qui devrait être recadré dans son rôle, pendant que la fédération et le ministère jouent chacun sa partition dans le strict intérêt de la nation. Bref, les uns et les autres devraient éviter de faire la chasse aux sorcières.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE