02/10/2012 01:58:59
Le match contre le Cap Vert met l'intrt suprieur du Cameroun en jeu
L'intérêt supérieur du Cameroun est en jeu et il va falloir faire bloc derrière les encadreurs et les joueurs, a annoncé lundi à Yaoundé, l'entraîneur de l'équipe nationale, Jean-Paul Akono, après la publication d'une liste de 26 joueurs pour le match contre le Cap Vert comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Jean Paul Akono

L'intérêt supérieur du Cameroun est en jeu et il va falloir faire bloc derrière les encadreurs et les joueurs, a annoncé lundi à Yaoundé, l'entraîneur de l'équipe nationale de football senior du Cameroun, Jean-Paul Akono, après la publication d'une liste de 26 joueurs pour le match contre le Cap Vert comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) Afrique du Sud 2013.

« L'intérêt supérieur de la nation est en jeu. Nous devons faire bloc derrière l'encadrement technique et les joueurs jusqu'au soir du 14 octobre pour remporter le match crucial contre le Cap Vert. Nous sommes optimistes quelques soit la situation. Nous allons nous investir et mettre tous les atouts de notre côté », a déclaré à la presse Jean-Paul Akono.

« Nous refusons de nous faire éliminer par le Cap Vert. J'espère que tous les Camerounais nous accompagneront jusqu'au bout de cette tâche qui nous a été confiée, à savoir la qualification pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations à compter du 13 janvier 2013 en Afrique du Sud », a-t-il ajouté.

Le match Cameroun – Cap Vert se joue le 14 octobre à Yaoundé. A l'aller, le 8 septembre à Praia, la sélection camerounaise « Lions indomptables », a été battue 2 buts à 0 par l'équipe nationale cap verdienne « Les Requins bleus ».

Face à la colère des supporters des Lions indomptables, suite à la contre performance du match aller, le ministre camerounais des Sports et de l'éducation physique Adoum Garoua avait aussitôt limogé le technicien français Denis Lavagne.

Ce handicap oblige l'équipe nationale camerounaise à remporter le match retour prévu le 14 octobre à Yaoundé avec une différence de trois buts au moins. L'objectif des pouvoirs public est à cet effet de s'assurer de la présence de tous les joueurs expérimentés évoluant en Europe et en Asie principalement.

Les défenseurs Pierre Wome (ancien de la Coupe du monde Corée- Japon 2002), Benoît Angbwa, Jean-Armel Kana Kiyik, les milieux de terrain Idrissou Mohamadou, Jean II Makoun, Modeste Mbami ( médaillé d'or olympique 2000 à Sidney) et les attaquants Achille Wébo et surtout Samuel Eto'o ont été rappelés en sélection.

La plupart d'entre eux avaient été bannis de l'équipe au lendemain de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

D'autres, évoluant également en France, en Russie, en Allemagne et en Chine, avaient décidé de suspendre toute participation aux rencontres avec l'équipe nationale, après le boycott du match amical contre l'Algérie en novembre 2011 pour non paiement de primes évaluées à environ 1000 USD.

Fin août, dans une correspondance au président de la Fédération camerounaise de football Mohamed Iya, Samuel Eto'o, sociétaire du club russe de première division Anzhi Makhachkala et quadruple Ballon d'Or africain en 2003, 2004, 2005 et 2010, avait également indiqué qu'il ne reviendrait plus en équipe nationale tant que prévaudront « l'amateurisme et l'improvisation ».

La présence confirmée de tous ces professionnels camerounais constitue un réel motif de soulagement tant pour les pouvoirs publics que pour l'entraîneur lui-même. Jean-Paul Akono, sur instruction du Premier ministre Philemon Yang, a effectué la semaine dernière une mission en Europe, pour tenter de convaincre certains joueurs d'accepter de rejouer avec l'équipe du Cameroun.

« Ma mission s'est soldée positivement. Elle consistait à convaincre certains joueurs de revenir en équipe nationale. J'ai réussi à le faire même si ce n'était pas facile », a-t-il expliqué.

Dans le championnat camerounais, Joël Babanda, meilleur buteur du championnat national de première division et champion du Cameroun 2012 avec l'Union de Douala a été convoqué par le nouveau sélectionneur des Lions indomptables.

Les autres joueurs sont des habitués de la sélection nationale. Il s'agit des trois gardiens de buts Kameni, Ndy Assembe et Mayebi; des défenseurs Nyom, Bedimo, Bong, Matip, Chedjou, Nkoulou; des milieux de terrain Song, Overtoom, Emana et l'attaquant Vincent Aboubakar, etc.

Ces différentes mesures visent à former dans l'urgence une équipe nationale new look avant le match retour contre le Cap Vert, 65e mondial et 15e pays africain au classement de la Fédération internationale de football association (FIFA).

Mais, les égards de comportements et le climat tendu entre joueurs camerounais qui se regardent en chien de faïence ne facilite pas la mission de Jean-Paul Akono.

Le nouveau sélectionneur a promis instaurer respect et discipline de fer pour conduire son équipe vers la victoire. « Je puis vous rassurer, tous ceux qui n'iront pas en droite ligne de la nouvelle dynamique que nous voulons impulser, s'écarteront d'eux-mêmes. Je ne badinerai pas là-dessus », a averti Jean-Paul Akono.

Déjà absents de la phase finale de la CAN 2012 organisée conjointement par le Gabon et la Guinée équatoriale, les Camerounais qui n'ont plus raté deux phases finales de suite depuis 1980, risquent de manquer l'édition 2013.


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE