08/10/2012 02:53:26
Cameroun. Elimination des Lions juniors, le prix de l'amateurisme ?
Malgré une confortable avance de deux buts engrangée au match aller, l’équipe nationale des moins de 20 ans s’est fait éliminer samedi de la phase finale de la Can Algérie 2013. L’amateurisme qui a marqué la préparation des Lions juniors, a contribué à les noyer davantage.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Malgré une confortable avance de deux buts engrangée au match aller, l’équipe nationale des moins de 20 ans s’est fait éliminer samedi de la phase finale de la Can Algérie 2013. L’amateurisme qui a marqué la préparation des Lions juniors, a contribué à les noyer davantage.

Il y a une quinzaine de jours à Yaoundé au terme du match aller gagné 2 buts à 0 par l’équipe locale, Baudouin Lofombo l’entraineur des Léopards juniors de la République démocratique du Congo, refusait de reconnaitre la suprématie de l’équipe camerounaise. Pour lui, cette victoire avait été volée avec la complicité de l’arbitre et les mauvaises conditions du séjour de sa sélection dans la capitale camerounaise. L’ex gloire du football congolais et ses poulains avaient alors promis de prendre leur revanche. Chose promise chose due, les Léopards juniors ont battu samedi dernier au match retour, les lions juniors avec un écart conséquent qui leur permet de se qualifier pour la première phase finale de Can des moins de 20 ans de l’histoire du football congolais.

Au stade des Martykrs de Kinshasa, les locaux ont vite annoncé la couleur en ouvrant le score dès la 7ème minute par le joueur Manzia Budge. Ce dernier va récidiver trente minute plus tard, permettant ainsi à son équipe de retourner aux vestiaires avec une avance de deux buts. De retour sur l’aire de jeu, Bukasa dès la première minute, sale l’addition à 3 buts à 0. Sur balle arrêtée, Eloundou Charles qui avait déjà fait parler la poudre au match aller, permet aux camerounais de réduire la marque à 2 buts à 1. C’était à moins 15 minutes du coup de sifflet final. A cet instant, le Cameroun vice champion d’Afrique en titre, était qualifié l'Algérie. Mais, à la 80ème minute, Pierre Botavi Bamato désillusionne les Lions juniors en inscrivant le quatrième et dernier but de la partie. A 4 buts à 1, les fauves de Kinshasa décrochent une victoire qui confirme la descente aux enfers du sport roi camerounais.

Par ailleurs, tous ceux qui ont vécu le match en direct du stade des Martyrs ou derrière le petit écran, sont unanimes : le jeu et les joueurs camerounais ont été dans l’ensemble nuls. « Leur jeu manquait du collectif, analyse un technicien camerounais. On dirait que les Lions n’avaient même pas leurs appuis. Chaque ballon long semblait les mettre hors de position. Est-ce qu’ils savaient qu’ils joueraient sur du gazon synthétique parce que chaque fois qu’il y avait un rebond, c’est comme si les joueurs avaient du mal à identifier où allait la balle ? » En cette interrogation, résume l’amateurisme qui a entouré la préparation de la sélection camerounais.

L’entraineur Engelbert Mbarga a cantonné ses poulains à Yaoundé pour une mise au vert sur gazon naturel durant plusieurs semaines alors que le stade de la Réunification de Douala dispose d’un gazon synthétique. Les vice-champions d’Afrique déjà en route pour Kinshasa, y ont fait un tour express avant d’embarquer de nouveau pour la capitale congolaise. Tout porte à croire que si depuis la fin du match aller, les Lions juniors étaient venus se mettre au vert dans la capitale économique sur un gazon identique à celui de la capitale politique congolaise, ils se seraient mieux comportés samedi. Le choix des joueurs, le coaching et l’approximation dans la politique d’encadrement du football des jeunes sont autant de gangrènes, de pesanteurs à l’origine de la chute libre des sélections camerounaises toute catégorie confondue sur le plan international.

© copyright StarAfrica.com

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE