27/10/2009 15:24:29
Exhibitions: La coupe du monde fait son show Yaoundé
Le représentant du président de la Fifa, Sepp Blatter, lors du passage du trophée de la coupe du monde au Cameroun, a de la foi. « Roger Milla et les autres ont mis l’Afrique au sommet du monde. Il est hors de question que Eto’o et les autres ne vous ramènent pas ce trophée », lance Emmanuel Maradas lors de l’étape du palais de l’Unité vendredi dernier
Edouard Tamba
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le représentant du président de la Fifa, Sepp Blatter, lors du passage du trophée de la coupe du monde au Cameroun, a de la foi. « Roger Milla et les autres ont mis l’Afrique au sommet du monde. Il est hors de question que Eto’o et les autres ne vous ramènent pas ce trophée », lance Emmanuel Maradas lors de l’étape du palais de l’Unité vendredi dernier. Une assurance qui arrache les applaudissements de Paul Biya, président de la République. Mais il se trouve que les Lions Indomptables ne sont pas encore qualifiés. « En 2010, nous serons en Afrique du Sud. Je suis certain qu’ils iront au Maroc et reviendront avec la qualification », affirme-t-il. En face de lui, Paul Biya est tout aussi confiant. « Nous avons participé à plusieurs reprises à la phase finale de la coupe du monde et nous y avons figuré, je crois, de façon plus qu’honorable », rappelle-t-il. Le chef de l’Etat camerounais voit son pays non seulement en Afrique du Sud, mais au moins en quart de finale de la compétition. « J’ai bon espoir, bien entendus, comme tous les Camerounais, que notre pays qui vient d’être classé premier en Afrique par la Fifa, renouvellera cette exploit l’année prochaine », espère Paul Biya.

Pour lui, une coupe du monde sur le continent africain, c’est d’abord un « honneur mérité » mais encore, « une injustice réparée » pour cette Afrique où « le football est le sport roi ». Quelques minutes plus tard, il aura l’occasion de brandir le trophée. La coupe Jules Rimet lui a été amenée par la Fifa et son partenaire Coca-Cola à l’occasion du Fifa world cup trophy tour en Afrique. Paul Biya ne boude pas son plaisir de soulever le trophée. Il est d’ailleurs la seule personne autorisée à toucher la coupe. Mais ce protocole sera violé. La première dame, Chantal Biya, va aussi toucher la coupe du monde. « Monsieur l’ambassadeur venez on se filme », lance-t-elle à Roger Milla. Les flashes crépitent. Comme des enfants sages, les ministres sont à bonne distance et regardent le « spectacle ». Jusqu’à ce que Paul Biya les invite à rejoindre le groupe.

C’est aussi l’occasion, pour le chef de la délégation des représentants du sponsor, d’apporter d’autres détails. André Siaka, directeur général des Brasseries du Cameroun tient d’abord à remercier Paul Biya pour cette « atmosphère propice qui nous permet d’opérer sereinement ». Selon lui, la coupe du monde en Afrique du Sud, « ce n’est pas seulement l’affaire de l’Afrique du Sud, c’est l’affaire de l’Afrique toute entière ». Raison pour laquelle, l’événement va au-delà du football. Il y aura du social sur le sol africain. L’on y apprend de André Siaka que Coca-Cola va financer des projets d’adduction d’eau potable à hauteur de 15 milliards Fcfa. De ce pactole, 350 millions iront au Cameroun. En attendant, la célèbre boisson a fait son show à Yaoundé avec le trophée. Escorte avec des éléments du groupement spécial des opérations (Gso). Dîner avec invités de marques. Exposition au Palais polyvalent des sports avec possibilité de se filmer à côté et de récupérer sa photo à l’instant. Match d’exhibition des anciens Lions... De quoi faire rêver et déchaîner les passions pour le football et sa plus grande messe qu’est la coupe du monde.

Edouard Tamba

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE