05/10/2012 02:20:01
Cinquantenaire de la Franc-maçonnerie. Paul Biya annoncé à Douala
Selon la Lettre du Continent, le président de la République  du Cameroun clôture le cinquantenaire de cette école de mystère le 14 octobre prochain.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Paul Biya

Selon la Lettre du Continent, le président de la République  du Cameroun clôture le cinquantenaire de cette école de mystère le 14 octobre prochain.

C’est le président de la République du Cameroun, Paul Biya qui présidera la cérémonie de clôture inhérente au cinquantenaire de la Franc-maçonnerie le dimanche 14 octobre prochain à Douala au Cameroun. L’information a été rendue publique par La Lettre du continent dans son édition N° 643 du 27 septembre 2012. Seront présents à cette rencontre des invités de marque  recrutés au sein de la grande loge féminine de France, la grande loge de France, le Memphis-Misraïm, la grande loge unie du Cameroun présidée par Denis Bouallo et surtout le grand Orient de France sans oublier de nombreux invités à travers le monde. Pour beaucoup d’observateurs qui attendent confirmation de cette information par le cabinet civil de la présidence, c’est la preuve que le pouvoir politique est inféodé par des loges et sectes qui tiennent les rênes du gouvernail national au Cameroun. 

Si cette idée est partagée par une frange importante de la population, cette information survient quelques jours après la publication du livre «Le Cameroun sous la dictature des loges, des sectes, du magico-anal et des réseaux maffieux» écrit par Charles Atéba Eyéné, membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Un ouvrage qui met à nu les réseaux sataniques du régime et où ce dernier condamne cette pratique en  invitant son président national et chef de l’Etat à s’attaquer vigoureusement à ces maux qui «se sont dangereusement enracinés dans notre société et l’empêche de décoller», malgré le fait que ce soit Paul Biya en personne qui est cité par La Lettre du continent comme président de ce cinquantenaire. En dressant la liste des grosses légumes du régime Rdpc qui sont sous l’emprise de «l’évangile de Satan» , le sémillant écrivain présente la Rose-Croix et la Franc-maçonnerie comme les gages de la réussite sociale au Cameroun. «Si tu n’es pas dans une loge, quoi que tu fasses, on ne te regarde même pas. Faut-il comprendre les agissements de nos frères et de nos sœurs face à nos misères?».

En attendant le 14 octobre 2012, date de clôture de ce cinquantenaire de l’un des plus puissants cercles ésotériques existant dans le monde, force est de constater que la présence de Paul Biya à ces assises est fort symbolique et invite à une méditation. «Si Paul Biya préside effectivement ce cinquantenaire ou s’il y est seulement présent, ceci signifie que Charles Atéba Eyéné a raison et que le Cameroun n’a pas d’avenir tant que ce régime sera aux affaires. Je veux bien croire que chacun a droit à une liberté de culte mais les Ordres comme la Franc-maçonnerie et la Rose-Croix à mon avis sont à proscrire. Pour avoir milité dans la Rose-Croix, je sais de quoi ils sont capables. C’est une fratrie sanguinaire et sans pitié qui ne protège que les fraters», dit Clément Mouangué, ex-sociétaire de l’école internationale de la Rose-Croix d’or.

Ce que rejette les francs-maçons de la Grande loge unie du Cameroun «Nous sommes des héritiers d’une tradition séculaire empreinte d’histoires et de cultures. Nous sommes les continuateurs d’une démarche, d’une œuvre d'initiation et de bâtisseurs d’hommes, entamée en Egypte dans la ‘Maison de la vie’, par les Bâtisseurs de pyramides. A Rome par les Bâtisseurs de temples. La Grande loge unie du Cameroun propose une démarche qui ouvre à l’homme sincère, une voie de progression intellectuelle et spirituelle qui vise à refaire de l’Homme le centre des préoccupations de l’homme», affirme Legrand Penda, franc-maçon camerounais.

Au palais .  Biya célèbre la franc-maçonnerie

Le président Paul Biya doit clôturer le cinquantenaire de la franc-maçonnerie camerounaise le 14 octobre à Douala. Une dizaine d’obédiences étrangères (le Droit humain, la grande loge féminine de France, le grand Orient de France, la grande loge de France, le Memphis-Misraïm…) participeront à cet anniversaire initié depuis le 8 octobre par la grande loge unie du Cameroun (Gluc), présidée par Denis Bouallo. L’ancien grand maître de la grande loge de France, Michel Barat, sera l’invité d’honneur de cette cérémonie. 

Etame KOUOH 

Source : La lettre du continent, N°643 du 27 septembre 2012.

 


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE